FR  DE

Contre la destruction de nos forêts par des éoliennes

Initiative populaire fédérale

La protection de la nature est désormais clairement menacée par l’installation de grands parcs éoliens en Suisse. Au nom de la protection du climat, on n’hésite pas à planifier la déforestation d’importants espaces naturels pour y installer des éoliennes géantes. Abattre des espaces verts pour protéger le climat est un non-sens absolu ! Cette initiative demande que la nature soit protégée contre l’installation d’éoliennes en forêt.

En Suisse, plusieurs centaines de parcs éoliens et bien plus de 1’000 éoliennes sont prévus. Nombre d’entre elles sont projetées au milieu de la forêt ou directement en bordure de celle-ci. Or, pour chaque éolienne installée, il faut défricher l’équivalent d’un terrain de football. Ce sont des milliers d’hectares de forêts et d’espaces naturels qui seront purement et simplement sacrifiés.

La nature est vitale non seulement pour la biodiversité, mais aussi pour les humains. C’est tout l’éco- système qui est menacé par la construction d’éoliennes en forêt. Les éoliennes tuent les oiseaux et les chauves-souris et occasionnent une perte d’habitat pour la faune. Les forêts sont mitées et
elles meurent de l’intérieur.

Cette initiative n’interdit pas l’installation d’éoliennes en Suisse, mais demande que celles-ci soient planifiées et réalisées ailleurs que dans les forêts et les pâturages boisées. La nature doit être protégée et non pas menacée au nom de la protection du climat. Protéger le climat, c’est aussi protéger le poumon naturel qu’est la forêt.

3 bonnes raisons de signer cette initiative

OUI à la protection de la nature

Les forêts sont menacées par l’installation d’éoliennes. Pour chaque éolienne, il faut défricher l’équivalent d’un terrain de football. La nature est vitale pour les plantes, les animaux et les humains.

OUI à la protection des animaux

Les oiseaux et les chauves-souris se font happer par les éoliennes et meurent. Le défrichement détruit l’habitat de nombreux animaux et insectes indispensable à l’écosystème naturel.

OUI à la protection du climat

La meilleure manière de protéger le climat, c’est de préserver les espaces naturels et non pas de les sacrifier.

Texte de l’initiative

Contre la destruction de nos forêts par des éoliennes

Initiative populaire fédérale « Contre la destruction de nos forêts par des (initiative pour la protection des forêts) »

La Constitution est modifiée comme suit :

Art. 77, al. 4
4 Aucune éolienne d’une hauteur totale de 30 mètres ou plus ne peut être construite dans les forêts ni à une distance de 150 mètres de celles-ci ou de pâturages boisés dont la densité de boisement est supérieure à 30%.

Art. 197, ch. 162
16. Disposition transitoire ad art. 77, al. 4 (Éoliennes)

Les constructions et installations ou les modifications de terrain réalisées après le 1er mai 2024 qui sont contraires à l’art. 77, al. 4, doivent être respectivement démantelées ou éliminées aux frais de ceux qui les ont réalisées dans un délai de 18 mois à compter de l’acceptation dudit article par le peuple et les cantons. L’état initial doit être rétabli.

_________

1 RS 101

2 Le numéro définitif de la présente disposition transitoire sera fixé par la Chancellerie fédérale après le scrutin.

Comité d'initiative

Le comité d’initiative, composé des auteurs de celle-ci designés ci-après, est autorisé à retirer la présente initiative populaire par une décision prise à la majorité absolue de ses membres ayant encore le droit de vote :

  • Alfred R. Sulzer, entrepreneur et défenseur du patrimoine, président d’honneur de Domus Antiqua Helvetica, Malans
  • Fabienne Duelli, députée au Grand Conseil AR, sans parti, membre du groupe socialiste, Wald
  • Gaudenz von Salis, ancien ambassadeur suisse, Malans
  • Urs N. Glutz von Blotzheim, ornithologue et défenseur de la nature de renommée mondiale, Schwyz
  • Marc Kéry, biologiste de la protection de la nature, chargé de cours à l’université de Zurich, Bâle
  • Andreas Sudler, président de la commune de Bauma ZH, Bauma
  • Charlotte Blank, conseillère municipale à Hemishofen SH, au nom de l’ensemble du conseil municipal, Hemishofen
  • Werner Stauffacher, conseil municipal de Merishausen SH, Merishausen
  • Hans Weiss, ancien directeur de la Fondation pour la protection et l’aménagement du paysage, Berne
  • Bernhard Scholl, député PLR AG, Möhlin
  • Benoît Glasson, Député PLR FR, maître charpentier, Sorens
  • Jean-Claude Morisod, avocat et ancien président du Patrimoine fribourgeois, Fribourg
  • Raphael Alder, conseiller municipal PLR Russikon ZH, Madetswil
  • Nicolas Fasel, prof. en biologie Université de Lausanne, Paudex
  • David Gerke, Député au Grand Conseil SO, Les Verts, Biberist
  • Anton Merkle, Dr. méd., conseiller général à Guin, Le Centre, Guin
  • Johann Widmer, conseiller municipal UDC de la ville de Zurich, Zurich
  • Elias Vogt, entrepreneur, écologiste et président de Paysage Libre Suisse, Granges
  • Michel Fior, président Paysage Libre BEJUNE, Müntschemier
  • Antoinette de Weck, députée PLR FR, ancienne directrice de Pro Natura FR, Fribourg
  • Martin Maletinsky, président Paysage Libre Zürich, informaticien, Kilchberg
  • Marco Zimmermann, membre du comité directeur de Paysage Libre Thurgovie, Braunau
  • Jean-Marc Blanc, secrétaire général Paysage Libre Vaud, Consultant, Bottens
  • Urs Waltenspül, président Paysage Libre Argovie & Lucerne, ingénieur électricien ETS, Aarau
  • Siegfried Hettegger, président Paysage Libre Schwyz, informaticien, Feusisberg

Engagez-vous !